Dans le cadre de la mission officielle du Président de la République, SEM Andry RAJOELINA à Paris, une cérémonie de remise des travaux et des archives du Bureau de recherche géologique et minière (BRGM) s’est tenue au Muséum national d’histoire naturelle – galerie de minéralogie et de géologie, 36 Rue Geoffroy Saint Hilaire – 75005 Paris dans la soirée du Vendredi 31 mai 2019.

Lors de la série de discours, les intervenants ont tous mis en exergue la valeur et le caractère « hautement inestimables » de ce geste symbolique.
Le Président de la République, SEM Andry RAJOELINA a avancé que la restitution de ce fond lithologique est un évènement historique pour Madagascar. « Cette restitution officielle des travaux du Bureau de recherche géologique et minière (BRGM) de France est un jour historique pour notre pays. La cartographie géologique de Madagascar, fruit de plus d’un demi-siècle d’études et de recherches scientifiques que vous nous remettez aujourd’hui participera grandement à améliorer la connaissance des sols et sous-sols malagasy. Des informations cruciales pour déterminer la valeur économique de nos Régions pour confirmer les richesses de notre sous-sol. Ces données vont nous permettre également la mise en place d’un système géologique à jour et opérationnel pour les besoins, à la fois du secteur institutionnel et scientifique national mais aussi pour les investisseurs. Des outils techniques indispensables pour promouvoir les potentiels miniers de Madagascar et rassurer les opérateurs des industries extractives souhaitant inventer dans la grande île », a-t-il souligné.
Le Président de la République a ajouté que : « cette restitution représente une grande marque de confiance du BRGM en notre vision actuelle, en notre capacité à mener Madagascar vers son émergence à travers des politiques d’exploitation, de gestion et de valorisation plus réfléchies et plus responsables des ressources naturelles malagasy. Mais au-delà de l’importance scientifique et économique, ces travaux représentent aussi un symbole d’identité nationale fort pour le peuple malagasy qui porte, ancré en lui, un rattachement profond à sa terre. C’est là : d’où l’on vient, d’où l’on s’enracine. C’est là où nous marchons, où nous avançons. Et c’est en connaissant bien nos racines symboliques á travers la science que l’on peut vraiment savoir où l’on va et tracer un chemin pour le développement de Madagascar et du peuple malagasy ».

Par ailleurs, le Ministre des Mines et des ressources stratégiques, Monsieur Fidiniavo RAVOKATRA, n’a pas manqué de formuler les remerciements de l’État et du peuple malagasy à l’endroit du BRGM et de l’État français. « La valorisation des acquis et l’exploitation des bases de données géologiques existantes pour un pays constituent un levier de développement non négligeable pour le secteur minier. (…) En cette soirée, que je n’hésiterais point à qualifier d’historique, la France et Madagascar renforcent davantage le fort lien d’amitié existant entre les deux pays, tissé durant plusieurs années. L’histoire se souviendra de ce moment, certes, bref mais lourd de signification symbolique. Si en Afrique, la pratique désolante des chercheurs et explorateurs géologiques qui quittent les zones de prospection en apportant avec eux les résultats de leurs recherches est très courantes, Madagascar a le privilège de bénéficier de ses données géologiques, grâce à ce don français, à travers le BRGM ».

La Présidente Directrice Générale du BRGM, Madame Michèle ROUSSEAU a expliqué dans son discours : « outre le don de tous les rapports et les cartes et leur numérisation, nous avons également donné une assistance technique aux services du Ministère des Mines de façon à ce qu’ils puissent accueillir tous les visiteurs et de se servir de ce qui a été donné ».
Lors de cette cérémonie, le Ministre malagasy des Mines et des ressources stratégiques, Monsieur Fidiniavo RAVOKATRA, et la Présidente Directrice Générale du BRGM, Madame Michèle ROUSSEAU ont procédé à la signature d’un protocole d’accord et de remise symbolique d’échantillons de fond lithologique.
Le BRGM a également offert à SEM Andry RAJOELINA, la carte géologique symbolisant toutes les connaissances acquises qui datent plus d’un demi-siècle.
A la fin de la cérémonie, le couple présidentiel et tous les invités ont fait le tour du musée où les richesses du Brésil et de Madagascar y sont exposées.

Informations complémentaires :
Le BRGM est un service géologique national français, établissement public de référence dans les applications des sciences de la terre pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol. Son action est orientée vers la recherche scientifique, l’appui aux politiques publiques et la coopération internationale.
Ce fond restitué à Madagascar, à titre de don, représente :
– plus de 1000 caisses de carottes de sondage ;
– 900 références vidéographiques ;
– une dizaine de sacs d’échantillons de poudre de roches ;
– un logiciel libre SIGB ou système intégré de gestion de bibliothèque) paramétré pour les géosciences et la géographie de Madagascar ;
– des géo notices descriptives de documents issus du catalogue de la bibliothèque du catalogue de la bibliothèque du BRGM
– divers documents en version numérique dont 537 rapports BRGM (dont plus de 3/4 sont postérieurs à 1960) ainsi que 368 cartes BRGM.

Crédit photos : Présidence de la République